Nous avons vu dans un article précédent ce que sont des acides gras poly-insaturés présents dans les huiles végétales de première pression à froid de la Ferme des Bouviers. Notre organisme sait les fabriquer…mais pas tous ! Nous sommes donc obligés de les trouver dans notre alimentation : ce sont des acides gras essentiels. Il s’agit de :

Cameline BIO Plante - La ferme des Bouviers

          • l’acide linoléique ou omega-6
          • l’acide alpha linolénique ou omega-3.

 

 

A quoi servent-ils ?

Rôle structurel

Ils font partie intégrante des membranes de toutes nos cellules et leur donnent plasticité, flexibilité et fluidité. La fluidité influence la perméabilité des membranes et donc leurs échanges entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. J’aime bien expliquer l’exemple des cellules sanguines : celles-ci doivent irriguer l’ensemble de notre réseau sanguin. Certains capillaires sanguins présentent un diamètre inférieur à celui de certains globules sanguins…qui doivent donc s’étier pour circuler à l’intérieur. Pour s’étirer, elles ont besoin d’omega-3. S’il manque des omega-3, les globules ont du mal à passer et provoquent un “embouteillage” : la tension artérielle augmente.

Rôle fonctionnel

Ils participent à la fabrication des prostaglandines qui ont des effets multiples sur le sang, certains muscles, les processus inflammatoires, le système immunitaire…

Pour finir, lors de leur métabolisme, ces acides gras doivent être présents dans notre organisme en des proportions propices au bon fonctionnement des processus chimiques auxquels ils participent. C’est pourquoi l’huile de colza est une huile très intéressante au quotidien : d’une part elle contient les trois types d’acides gras importants (omega 3, 6 et 9) mais en plus leurs proportions relatives se rapprochent bien de nos besoins. Quant à l’huile de cameline, sa teneur élevée en omega-3 est un atout important pour rééquilibrer notre alimentation qui est souvent trop riche en omega-6 : une cuillère à café par jour correspond à la dose quotidienne nécessaire à un adulte entre 20 et 50 ans. Avant et après, il en faut plus !


Rappel : je ne suis pas médecin ! J’ai trouvé ces informations dans le livre “Le Bonheur est dans les Huiles”, d’Hélène LEMAIRE (Editions Quintessence).

0