La récolte

Dans l’article “Le RIZ Tarnais – Végétation“, je vous ai expliqué et surtout montré avec de nombreuses photos les différents stades de végétation du RIZ tarnais, une céréale absente de notre Sud-Ouest. On avait décédé en octobre d’attendre encore pour récolter alors qu’on avait déjà dépassé d’un mois la date de récolte théorique.

Ce retard a eu des conséquences néfastes sur le remplissage des grains, car le riz ne supporte pas le gel, ni en début de végétation, ni lors du remplissage du grain !

Voici en vidéo le constat en date du 12 novembre 2020, jour effectif de la récolte.

Nous sommes quand même fiers d’avoir fait passer la moissonneuse-batteuse dans le champ de riz.

 

Les enseignements de la campagne RIZ Tarnais 2020

Tout cela était bien joli mais sur 2 hectares, nous avons récolté seulement 50 kg ! On est loin de la rentabilité.

De plus, les graines récoltées ont cet aspect :il faut leur enlever cette enveloppe épaisse. Riz tarnais avec enveloppe - La Ferme des Bouviers
Pour cela, Bernard a essayé la décortiqueuse que nous utilisons pour le petit épeautre. Avec seulement 50 kg, il a été impossible de la régler. De sorte qu’on n’est pas sûr que ça fonctionne un jour.
Voici ci-dessous le résultat du travail de la décortiqueuse.
Comme on voyait de nombreux grains entiers dans la photo de gauche, on a décidé de trier “à la main”. Il nous a fallu 3 heures pour séparer les grains entiers de la brisure :

 

275 grammes de grains décortiqués ont donné : 222 grammes de brisures et 53 grammes de grains trié
en 3 heures de travail !!!

Vous comprenez donc que nous avons arrêté de trier à la main et que nous avons décidé de faire de la farine et d’abandonner l’idée de vous proposer du grain pour cette récolte 2020.

Vous pouvez donc vous procurer cette farine de riz exceptionnellement TARNAISE ICI !

Une vraie récolte de riz tarnais en 2021 ?

Les déconvenues ont donc été coûteuses et décevantes. Par chance, nous avons trouvé un agriculteur bio de l’Ardèche qui a fait la même démarche que nous : il avait réussi à obtenir une jolie récolte en 2019 ; donc c’est possible. Mais en 2020, il n’a rien récolté.

Néanmoins, nous avons décidé de ne pas nous avouer vaincus et Bernard pense avoir compris certaines erreurs et essaiera de les corriger en 2021 :

  • il semble que le riz a besoin d’un nombre de jours d’ensoleillement important en un laps de temps réduit. Inutile de retarder la récolte qui ne peut que risquer de soumettre les grains de riz au gel, qu’il ne supporte pas ;
  • le semis ne doit pas être avancé en saison pour la même raison ;
  • la météo de l’année sera donc déterminante ;
  • la surface semée en riz sera inférieure pour limiter et optimiser les coûts ;
  • il faudra disposer la parcelle de riz dans une zone bien ensoleillée ;
  • et on espère avoir suffisamment de récolte pour pouvoir régler la décortiqueuse.

Malgré tout, nous aurons vu, et vous aussi, du riz à Parisot, dans le Tarn, au moins une fois dans notre vie ! Cela valait le coup n’est-ce pas ?

0